Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lalettrine.com

Anne-Sophie Demonchy
Des livres, des films, des expos et bien plus encore...

 

Mail : annesophiedemonchy [a] lalettrine.fr

Twitter : @asdemonchy

Mon CV : annesophiedemonchy.com

 

 

768 000  lecteurs et
plus de 230 livres chroniqués
depuis le 21 août 2006

follow-me-twitter.png

Recherche

Ma bibliothèque

Mes livres sur Babelio.com

Archives

Infos







logo-lettrine-negre-litteraire.jpg

 

 

classement-lettrine.jpg

 





22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 09:29

mon-doudou-divin.jpgSans doute faites-vous partie des 300 000 personnes qui ont lu Le Mec de la tombe d’à côté de Katarina Mazetti. Et peut-être serez-vous content d’apprendre qu’un nouveau roman de cet auteur vient de paraître Mon doudou divin (aux éditions Gaïa). N’ayant jamais, ne serait-ce que feuilleté le best-seller, j’ai commencé la lecture de Mon doudou divin sans a priori. Mais… j’aurais dû me douter, en raison du choix du titre et du thème de l’histoire, que ce livre ne serait pas pour moi.

 

D’emblée, le style relâché m’a heurtée, mais j’ai voulu en savoir un peu plus sur l’intrigue avant de me faire un avis définitif sur ce roman. L’histoire est simple : une pigiste pour la presse féminine décide de partir trois semaines à La Béatitude pour faire un reportage sur cette communauté proposant d’ « Essayer de trouver ou de créer [s]a propre foi en toute liberté ». Sur place, elle fait la connaissance de divers personnages en quête de spiritualité.

 

C’est vrai que le sujet en lui-même ne m’inspire guère. Non pas la spiritualité mais ces pseudos méthodes permettant de (re)nouer avec le sacré. C’est un sujet à la mode, et il me semble que l’auteur égrène de nombreux clichés sur cette quête, le déroulement du stage, les situations…

 

A tour de rôle, Véra la journaliste, et Madeleine, l’une des stagiaires, prennent la parole pour raconter leur quotidien au sein de la communauté. Certains faits sont étranges et l’on comprend que chaque personnage cache des secrets plus ou moins lourds. Pourtant, tout est évoqué avec beaucoup de légèreté alors que l’on aurait attendu sans doute un peu plus de profondeur.

 

Au final, Mon doudou divin est un petit livre sans conséquence, qu’on lit en moins de deux heures, sans déplaisir, dans le seul but de se divertir. A réserver toutefois pour un après-midi détente bien calé dans un transat. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Sophie - dans Sans intérêt
commenter cet article

commentaires

Alix 22/10/2012 18:33


Je suis un peu rassurée, je vivais avec beaucoup de déplaisir le fait d'être la seule humaine à avoir été affligée par 'Le mec de la tombe d'à côté', ses personnages caricaturaux (la
citadine qui se prend pour une intellectuelle parce qu'elle est bibliothécaire, le paysan forcément bouseux et gras...) et son propos politiquement correct, ruisselant de bons
sentiments.


Merci, je me sens plus normale

Karine:) 02/06/2012 03:41


J'ai bien aimé "Le mec de la tombe d'à côté" sans être totalement convaincue.  Comme vous, le thème de la spiritualité retrouvée ne m'inspire guère... je vais passer mon tour pour celui-ci!

stéphane padovani 22/05/2012 21:34


Merci pour ce bel écho...