Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lalettrine.com

Anne-Sophie Demonchy
Des livres, des films, des expos et bien plus encore...

 

Mail : annesophiedemonchy [a] lalettrine.fr

Twitter : @asdemonchy

Mon CV : annesophiedemonchy.com

 

 

768 000  lecteurs et
plus de 230 livres chroniqués
depuis le 21 août 2006

follow-me-twitter.png

Recherche

Ma bibliothèque

Mes livres sur Babelio.com

Archives

Infos







logo-lettrine-negre-litteraire.jpg

 

 

classement-lettrine.jpg

 





13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 16:04

mathias-malzieu-l-homme-volcan.jpgÀ vous, je peux bien le dire, je ne suis pas ce que l’on pourrait appeler une geek. Certes, j’ai une liseuse, offerte gracieusement par Sony pour me permettre de chroniquer des ebooks pour son compte. Certes, j’ai acquis un Iphone sur lequel je twitte et lis la presse. Mais peut-on dire pour autant que je suis une geek ? Certainement pas ! Le langage informatique, les avancées technologiques, tout cela m’est complètement étranger.

 

Pourtant, aujourd’hui, j’ai presque eu la révélation ! On m’a parlé de livre numérique mais en me donnant véritablement envie de m’y intéresser. Qui est à l’origine de ce petit pas vers le numérique ? Samuel Petit, co-fondateur de la start-up, Actialuna, avec Denis Lefebvre. Celui-ci m’a démontré que l’on pouvait faire du numérique et prêter toujours autant d’attention non seulement à la qualité du texte, mais surtout à la typographie, aux illustrations… Actialuna est en effet une société spécialisée en design éditorial pour le livre numérique.

 

Ce matin, donc, j’étais invitée par les éditions Flammarion et Actialuna à la présentation de leur première fiction numérique : L’homme Volcan de Mathias Malzieu. Il s’agit d’une nouvelle qui mêle les genres mais que je classerai bien du côté de la fantasy, pour le côté retour vers le monde enfantin avec le surgissement de personnages merveilleux comme la fée clochette.

 

D’emblée, ce qui m’a intéressée dans cette présentation, c’est que l’auteur comme Samuel Petit ont mis l’accent sur l’envie de faire un livre. Un beau livre, « un livre magique avec des images qui en sortent et bougent » (Mathias Malzieu). L’histoire est celle d’un petit garçon, passionné de volcans, si téméraire qu’il tombe dans un cratère et meurt. Pourtant, brûlé, décharné, il revient cinq ans plus tard hanter sa sœur qui souhaite le guérir à l’aide de remèdes bien personnels (recettes à base de pâte à crêpes notamment). On est dans un univers à la fois féérique et complètement décalé.

 

Le choix de ce premier projet numérique pour Actialuna n’est pas anodin : Mathias Malzieu est non seulement auteur mais surtout chanteur du groupe Dionysos. Ainsi, la musique tient une place de choix dans ce livre. Mais Malzieu explique qu’il ne souhaitait pas que la musique écrase le texte et que l’on se laisse dissiper par elle. Il est d’ailleurs conseillé d’écouter et de lire ce livre numérique avec un casque car on y percevrait mieux les subtilités musicales, les murmures et le bruit du vent.

 

Enfin, ce livre est richement illustré par des peintures interactives de Frédéric Perrin. La beauté picturale apporte évidemment une dimension artistique de plus à ce livre multiforme.

 

Ce livre n’est pas un ebook. Il est un véritable objet virtuel artistique. Ce matin, Samuel Petit nous disait qu’il avait une certaine expérience dans l’édition des beaux livres et se qualifiait de bibliophile. On ne peut en douter en découvrant L’homme Volcan. Un effort supplémentaire a également été porté à la fluidité du geste de lire. Le but d’Actialuna est de proposer des livres numériques faciles à utiliser, « avec le moins de technique visible possible ». Mission accomplie : lorsque l’on manie l’Ipad, et que l’on fait le geste de tourner la page, l’animation se met en route puis la page se tourne. Le lecteur n’a pas besoin de cliquer sur divers éléments pour obtenir ce qu’il veut. Il peut expérimenter la lecture sans la moindre gêne et sans se poser de question.

 

L’Homme Volcan, disponible en quatre langues (français, anglais, espagnol et japonais), sera en fin de semaine sur Apple Store.

Petite précision : ce billet n'est évidemment pas sponsorisé !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Sophie - dans Revues
commenter cet article

commentaires

blog de Christophe 19/09/2014 20:29


Je n'ai pas encore eu l'occasion de le découvrir mais vous m'en donnez l'envie, ne serait-ce que pour l'histoire de Mathias Malzieu. Il est vrai que de nos jours, le fait de se trimballer avec
une lisseuse ne signifie pas toujours qu'on est geek, on suit tout simplement l'évolution..en parlant de livres numériques, je reviens notamment sur le sujet ici: http://christophelucius.fr/post/97737452276/livres-numeriques-quel-est-le-juste-prix

Anne-Sophie 20/02/2012 17:37


Bonjour Christine, 


je ne suis pas vraiment d'accord : comme un livre, certains livres sont de beaux objets, d'autres ne valent que pour leur contenu (et c'est la plupart du temps ce qu'on leur demande). L'Homme
volcan est une belle oeuvre : c'est la recherche esthétique qui m'a plu. Le son et les images valent au moins autant que le texte. 


 

cjeanney 20/02/2012 13:42


Le numérique est comme le reste, qualités et défauts compris. Penser qu'il n'y aurait que des horreurs mal léchées en numérique, c'est comme penser qu'un crayon ne peut que gribouiller parce
qu'on aurait seulement vu passer des gribouillages. Avec un crayon bien sûr qu'on peut écrire des gros mots, on peut aussi dessiner du Matisse. Un livre numérique doit être jugé sur ce qu'il
contient, non ?

Cécile 03/01/2012 15:08


Oh, que ce livre a l'air intéressant, très intéressant. J'ai dévoré "la mécanique du coeur" du même auteur... je suis sûre que celui-là va autant me plaire. Bonne journée

Cohen 14/12/2011 11:08


Moi je kife ma race pour le petit nicolas en plus il est sortit en numerique 49 centimes l'histoire!!!Pour une fois qu'un livre n'est pas cher .Un conseil:achetez le!!!!!