Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lalettrine.com

Anne-Sophie Demonchy
Des livres, des films, des expos et bien plus encore...

 

Mail : annesophiedemonchy [a] lalettrine.fr

Twitter : @asdemonchy

Mon CV : annesophiedemonchy.com

 

 

768 000  lecteurs et
plus de 230 livres chroniqués
depuis le 21 août 2006

follow-me-twitter.png

Recherche

Ma bibliothèque

Mes livres sur Babelio.com

Archives

Infos







logo-lettrine-negre-litteraire.jpg

 

 

classement-lettrine.jpg

 





4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 17:54

la-silencieuse.jpgC’est très émue que je referme ce premier roman d’Ariane Schéder, La Silencieuse (aux éditions Philippe Rey). Je ne m’attendais pas à ressentir un tel sentiment en lisant le résumé du roman en quatrième de couverture : « C’est dans une grande maison isolée au bord du fleuve que Clara vient se réfugier après une rupture amoureuse. Là, elle passe ses journées dans l’atelier à sculpter d’aériennes silhouettes, des mobiles qui touchent terre […] ». À présent, je me souviens avoir éprouvé cette même émotion après avoir lu le premier roman d'Anne Percin, Bonheur Fantôme, roman traitant du même sujet.

 

Dès les premières pages, je me suis laissée charmer par l’écriture délicate et sobre d’Ariane Schréder. Certes, l’histoire est banale : comme vous l’avez compris, il s’agit d’une jeune femme qui, ravagée par une peine de cœur, quitte Paris pour la campagne. En réalité, le roman ne se limite pas à des rencontres décisives, il aborde le thème de la solitude et du silence à travers le prisme de l’art et de la sculpture en particulier. Giacometti et Arp sont les deux grands sculpteurs mis en avant, pour des raisons strictement différentes puisque le premier exprime la violence et la mort tandis que le second la douceur et l’harmonie. L’auteur distille des réflexions sur la création avec beaucoup de subtilité, sans que le lecteur se dise, comme c’est parfois le cas (je repense notamment à L’Élégance du hérisson), qu’il retranscrit des notes de lectures.

 

Le titre La Silencieuse annonce donc le fil rouge du roman puisque Clara passe ses journées seule dans sa grande maison pour sculpter, auprès de son chaton. Elle sympathise avec différents personnages, les uns sont extravagants, à l’instar d’Ameline, une pharmacienne divorcée qui consacre l’essentiel de son temps à trouver le père de ses enfants ; les autres au contraire sont introvertis, comme Omar, le voisin.

 

La narratrice observe donc ses amis, son animal de compagnie, la nature qui évolue au fil des saisons. Le rythme des phrases embrasse celui de ses réflexions : il se veut lent, et sans heurt. La narratrice cherche à trouver un nouvel équilibre de vie, loin de la « civilisation », auprès de gens simples. On pourrait croire ce livre ennuyeux, ce qu’il n’est absolument pas. Le temps de la lecture, on retrouve, comme par enchantement, une certaine sérénité, même si, comme l’annonce la quatrième de couverture, un événement va chambouler l’équilibre retrouvé, bouleversement qui clôt ce roman tendre et poétique sur une promesse. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Sophie - dans Vraiment bien !
commenter cet article

commentaires

agence communication 03/08/2013 14:25


this is very nice and very good articles "" C’est très émue que je referme ce premier roman d’Ariane Schéder, La Silencieuse (aux éditions Philippe
Rey). Je ne m’attendais pas à ressentir un tel sentiment en lisant le résumé du roman en quatrième de couverture : « C’est dans une grande maison isolée au bord du fleuve que Clara
vient se réfugier après une rupture amoureuse. Là, elle passe ses journées dans l’atelier à sculpter d’aériennes silhouettes, des mobiles qui touchent terre […] ». À présent, je me souviens
avoir éprouvé cette même émotion après avoir lu le premier roman d'Anne Percin, Bonheur
Fantôme, roman traitant du même sujet.""

Mathieu 16/07/2013 01:51


Très interessant, ça me rappelle un excellent bouquin que j'ai lu récemment, "Châtelêt-Les Halles" d'Alex Gaspard. Un petit chef-d'oeuvre à mon goût. Il brosse un tableau à la fois romanesque et
hyper-réaliste de la société parisienne d'aujourd'hui. Les scénarios sont très bien ficelés, avec des références historiques et culturelles fidèles. Un peu philosphique parfois. Chaque histoire
est un univers. Une vraie plume. Y'a quelques extraits sur http://gaspardmetskaia.blogspot.com


Si vous avez d'autres bons bouquins récent à me conseiller, idéalment sur Kindle ou Kobo, je suis preneur ;-) Mathieu

Marc Lef 21/03/2013 09:54


J'en ai entendu dire beaucoup de bien et j'avais déjà noté dans ma PAL...

pierrot,vagabond des mots et des routes 10/03/2013 21:14


Ici Pierrot, vagabond céleste
des routes et des mots


bravo pour ce magnifique hommage
à la beauté du monde qu’est
LYON par vos chroniques madame la lettrine.com 


sur les peintres Madame Lucie Ogier:)))


Dans le cadre de mon vagabondage poétique
blogues-musée pertinents mais aléatoires
pour mon oeuvre littéraire
pertinente mais alléatoire


puis-je vous offrir
une de mes chansons
écrite sur la beauté du monde


DANS LA BEAUTE DU MONDE


dans la beauté du monde
dans la beauté du monde
je marcherai


deux âmes sioux m’inondent
deux âmes sioux m’inondent


dans votre beauté du monde
France et Jean-René
je marcherai


suis devenu


un arbre qui marche
parce qu’il relève ses racines


un doux vieillard
qui le soir délasse ses bottines


une belle jeune fille
qui r’trousse sa jupe
parce qu’elle dessine


le bout d’ses doigts
dans la rivière


dejà fini
l’été d’hier


reste le canot de Jean-René
les fruits de France et sa bonté


sur leur galerie
de Notre-Dame de Montaubant


je me prépare pour l’hiver
tel un enfant


car mes deux ames sioux
ont fait de moi
un arbre-fou


comme le canot de Jean-René
sur la rivière Batiscan


comme les fruits de sa belle France
de Notre-Dame de Montauban


je traverserai
l’éternité
en marchant
la neige et le vent


Pierrot
vagabond céleste


www.enracontantpierrot.blogspot.com
www.reveursequitables.com


www.demers.qc.ca
chansons de pierrot
paroles et musique


sur google,
Simon Gauthier, conteur, video, vagabond celeste


DES NOUVELLES
DU CONTEUR INTERNATIONAL
SIMON GAUTHIER


ET DE SON SPECTACLE
LE VAGABOND CELESTE


PRESENTÉ
EN EUROPE


courriel du
1ER MARS 2013


Allo Pierrot, je suis en France.
Je rentre demain au Québec.


Il fait froid et humide partout, même dans les lieux publics.
Il fait gris et un brin de soleil redonnerait du tonus à tout le monde!


Je voulais te dire que j’ai raconté (ou plutôt) le vagabond céleste est
passé et a été entendu
à Quévin (près de LOrient en Bretagne)
Il a été entendu à la prison de Béthune (Nord de la France) et pas un
prisonnier ne s’est levé durant le spectacle (comme il est de coutume) les
gardiens mon dit que c’est la première fois qu’ils voyaient ca!)


et le Vagabond à passé à Lille avec son et éclairage, 3 rappels!
Les gens sont restés longtemps
et plusieurs larmes d’espoir brillaient dans le noir.


Plusieurs messages me sont parvenus pour te dire merci!
Merci!
Merci!
++++


Autrement la tournée me rentre dans le corps. Un bon brin de fatigue et de
grippe à la gorge.
De bonnes tisanes et des amis pour guérir
+


+++
J’espère que tu vas bien et que ton travail de vulgarisateur âme, société,
gens et pays oeuvre d’art
va bien!


On se voit sous-peu
en mars, si la vie le veut!
pour aller plus loin!


Bonne journée
Simon :+)


-----
REPONSE DE PIERROT
A SIMON GAUTHIER
CONTEUR INTERNATIONAL DU QUEBEC


Cher Simon


Je te prédis un succès international
parce que tu es un poète-passeur:)))


Bravo Simon
longue vie à ta vie d’artiste
et de conteur international


Pierrot
vagabond des mots


p.s.


LYON
MERCREDI 29 MAI 2013,
20H.30
Simon Gauthier
livrera son spectacle
LE VAGABOND CELESTE
accompagné de Jean-Luc Priano, instrumentiste
dans l'amphiopéra de Lyon
place de la comédie


merci:)))


www.simon gauthier.com 

agence referencement 07/03/2013 17:07


 La Silencieuse est une roman très agreable.