Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lalettrine.com

Anne-Sophie Demonchy
Des livres, des films, des expos et bien plus encore...

 

Mail : annesophiedemonchy [a] lalettrine.fr

Twitter : @asdemonchy

Mon CV : annesophiedemonchy.com

 

 

768 000  lecteurs et
plus de 230 livres chroniqués
depuis le 21 août 2006

follow-me-twitter.png

Recherche

Ma bibliothèque

Mes livres sur Babelio.com

Archives

Infos







logo-lettrine-negre-litteraire.jpg

 

 

classement-lettrine.jpg

 





28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 11:00

la-fabrique-du-monde.jpgEn lisant La Fabrique du monde  de Sophie Van der Linden, j’ai aussitôt pensé à mes élèves : je me suis dit que c’était exactement le type de roman qu’ils apprécieraient puisque c’est un récit d’apprentissage, écrit avec toute la candeur d’une jeune fille de 17 ans.


En effet, ce roman se situe en Chine, dans une usine. La narratrice, Mei, passe ses journées comme ses nuits dans ce local de textile. Elle y raconte son quotidien : son travail bien sûr, mais aussi ses relations avec les autres ouvrières, ses repas, ses nuits…


Le récit est très court, écrit à la première personne et au présent : Mei nous raconte son quotidien, ce qu’elle vit, ce qu’elle ressent… On perçoit, dès les premières pages une certaine monotonie, celle du travail à la chaîne et des journées sans surprise. Et pourtant, cette routine se brise dès qu’elle fait la rencontre d’un garçon, un contremaître chargé de surveiller l’usine pendant trois jours. Bien sûr, les deux adolescents tombent amoureux et Mei décrit alors ses premiers émois, ses rêves, ses doutes et ses espoirs.


C’est précisément parce que la jeune fille relate son quotidien plutôt banal,  son aventure amoureuse et ses rêves d’adolescente que je n’ai cessé de penser à mes élèves car, malgré un sujet qui pourrait sembler grave, la narratrice demeure à la surface, ne veut pas approfondir ses pensées, encore moins analyser ses conditions de travail où l’usine n’est finalement qu’un décor. Un jeune lecteur peut s’identifier à Mei, partager ses émotions comme ses désillusions. C’est à lui que je recommanderai ce roman.


La Fabrique du monde de Sophie Van der Linder (ed. Buchet Chastel) fait partie de la sélection « Talents à découvrir Cultura ».

 

Pour lire un autre point de vue, allez sur Les Livres de George !

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Sophie
commenter cet article

commentaires

hinokia 11/02/2015 11:11


Bonjour, voila une découverte internet qui me semble prometteuse:
N'hesitez pas a partager un maximum !!
http://youtu.be/puOoj20ehN8
http://lesecretdesflammes.unblog.fr/
https://www.facebook.com/pages/Le-secret-des-Flammes/806736382731143?fref=ts

La souris épistolaire 14/01/2014 10:23


 J’en prends note !

Bouchez 17/12/2013 08:18


j'aime et je n'aime pas pour 13 euros c'est une histoire classqiue de découverte de l'amour avec quelques descriptions du travail à la chinoise on apprend rien ! 13 euros 90 mm de lecture

Aline Tilleul 13/11/2013 16:47


 


J'aime beaucoup votre blog.  En même temps, je me fais la réflexion : vous ne semblez vous intéresser qu'à la littérature traditionnelle ???


 


A votre avis, existe-t-il une écriture numérique et si oui, quelles en sont les caractéristiques ?


 


 


Bien à vous, @

La Bibli d'Onee 02/10/2013 20:50


C'est le suivant sur ma liste !