Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lalettrine.com

Anne-Sophie Demonchy
Des livres, des films, des expos et bien plus encore...

 

Mail : annesophiedemonchy [a] lalettrine.fr

Twitter : @asdemonchy

Mon CV : annesophiedemonchy.com

 

 

768 000  lecteurs et
plus de 230 livres chroniqués
depuis le 21 août 2006

follow-me-twitter.png

Recherche

Ma bibliothèque

Mes livres sur Babelio.com

Archives

Infos







logo-lettrine-negre-litteraire.jpg

 

 

classement-lettrine.jpg

 





18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 18:45

l-autre-vie-de-valerie-straub-padovani.gifLa Veilleuse de Stéphane Padovani est un récit qui m’a profondément touché. Publié en 2007, il n’avait guère rencontré l’écho qu’il méritait. Pendant cinq ans, nous avons perdu la trace de l’auteur. J’ai craint de ne plus pouvoir le lire. Mais quelle ne fut ma surprise en découvrant son nouveau texte : L’Autre Vie de Valérie Straub (aux éditions Quidam) car encore une fois, j’ai été bouleversée par cette lecture.

 

Le texte est très court, et pourtant, vous n’aurez pas l’impression, en le refermant de rester sur votre faim, au contraire, vous ne parviendrez pas à vous séparer de ce personnage, Valérie Straub tant son destin est tragique.

 

Valérie Straub est une ancienne terroriste qui a tué au nom de ses idées. Elle a été arrêtée, jugée, emprisonnée et a donc payé sa dette à la société. En prison, fuyant tout divertissement, elle a étudié, lu, médité dans le silence. Elle a rêvé aussi de sa vie après sa sortie de prison. Une fois libérée, elle découvre un monde qui a bien changé depuis son arrestation, mais décidée à se réintégrer dans la société, elle trouve du travail. Elle est engagée par Pablo et Clara, arboriculteurs.

 

Le livre donne la parole à plusieurs personnages, dont le frère de Valérie Straub (mort depuis), à travers son journal intime. Il évoque la difficulté de comprendre cette fille rebelle qui disait toujours non, n’hésitait pas à se révolter contre les injustices.

 

Grâce à ces différents points de vue, on découvre peu à peu les fêlures du personnage, toute sa complexité. Si une partie de Valérie Straub a envie de se réinsérer, de succomber au charme de Pablo, l’autre a encore la rage, elle n’oublie pas cette femme qui a été militante, a tué pour ses idées, a été condamnée. Et cette femme, en sortant de prison, se frotte à la réalité : si elle a purgé effectivement sa peine, les victimes de ses attentats, eux, n’ont pas oublié ni pardonné. Valérie Straub pourrait refuser la confrontation, faire profil bas et poursuivre sa vie paisible, mais ce n’est pas son genre. Au fil des pages, la tension monte. Le lecteur, en complète empathie avec l’héroïne, craint pour sa survie.

 

Je ne veux pas déflorer le texte davantage, d’autant qu’il est très court, et efficace, et vous laisse le plaisir de le découvrir.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Sophie - dans Vraiment bien !
commenter cet article

commentaires