Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lalettrine.com

Anne-Sophie Demonchy
Des livres, des films, des expos et bien plus encore...

 

Mail : annesophiedemonchy [a] lalettrine.fr

Twitter : @asdemonchy

Mon CV : annesophiedemonchy.com

 

 

768 000  lecteurs et
plus de 230 livres chroniqués
depuis le 21 août 2006

follow-me-twitter.png

Recherche

Ma bibliothèque

Mes livres sur Babelio.com

Archives

Infos







logo-lettrine-negre-litteraire.jpg

 

 

classement-lettrine.jpg

 





7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 13:57

page-roman-de-la-rose-2.pngDepuis un mois, la BNF organise une exposition sur « L’art d’aimer au Moyen Âge : Le Roman de la rose ». Je n’ai pas encore eu l’occasion de m’y rendre mais j’en ai déjà eu un avant-goût grâce au site, magnifique, qui lui est consacré.

 

J’irai à cette exposition pour de deux raisons essentiellement. D’abord, j’aime beaucoup la littérature médiévale que j’ai étudiée avec plaisir et intérêt : Albert De Meung, Chrétien de Troyes, Béroul, Jean de Bodel, Charles d’Orléans, Adam de La Halle ont une place de choix dans ma bibliothèque. La seconde raison est plus étonnante : les élèves adorent cette période. La littérature médiévale est au programme de 5e. Les élèves aiment particulièrement les romans de chevalerie, mais pas seulement. En début d’année, j’ai fait un remplacement de quelques semaines dans un collège classé Zep. J’avais demandé aux élèves d’apporter en classe, avant le début de ma séquence sur le Moyen Âge, quelque chose qui leur évoque cette époque. Certains sont venus avec des affiches de films,  d’autres avec un livre emprunté à un grand frère, ou bien encore des jeux vidéos, des figurines de chevaliers… Le monde médiéval ne leur était donc pas inconnu. Mieux : ils avaient véritablement envie d’en savoir plus sur cette époque, son art de vivre et d’aimer. Ils ont particulièrement aimé le cycle arthurien mais aussi Tristan et Iseult.


 guillaume-de-lorris-et-jean-de-meung.png

Cette exposition autour du Roman de la Rose est une excellente idée. Tout le monde connaît de nom, au moins, ce titre notamment grâce au Nom de la rose d’Umberto Eco et à son adaptation cinématographique par Jean-Jacques Annaud.

 

amant-et-amour.png

 

Que raconte le Roman de la rose ? Issu de la tradition littéraire de l’art d’aimer d’Ovide, ce poème de 22 000 vers raconte, sous la forme d’un songe, une conquête amoureuse. Sa rédaction a commencé au xiiie siècle avec Guillaume de Lorris et s’est poursuivie une quarantaine d’années plus tard avec Jean de Meung. Aussi, le texte est scindé en deux parties bien distinctes. La première partie relève de l’amour courtois : un jeune homme part à la conquête d’une rose qui se tient cachée dans le jardin des plaisirs. L’amant est touché d’une flèche par Amour qui lui dicte ses faits et gestes. Il rencontre de nombreux obstacles et est confronté à divers sentiments qui nuisent à sa quête. La fin de la première parie s’achève sur la désolation de l’amant séparé de sa rose. La deuxième partie est radicalement différente. La fin’amor laisse place à une conception à la fois plus érudite et libertine de l’amour. La conquête amoureuse explore différentes pistes philosophiques et libertines. Ainsi, le Nom de l’amour aborde les différents aspects de l’amour et de sa place dans la société. C’est un texte bien plus abordable que l’on s’imagine. Et si vous ne l’avez pas encore lu, je vous y engage car vous serez surpris, une fois imprégné de cette atmosphère médiévale, de retrouver, pour une part, des questionnements contemporains.

 

Le Roman de la rose a suscité, dès le xve siècle, de vives polémiques. D’abord, l’Église manifeste son mécontentement puisqu’il va à l’encontre de son enseignement religieux et de sa conception de la fidélité conjugale. Ensuite, la poétesse Christine de Pizan a mis en cause la crudité ainsi que la misogynie du texte. Mais ces querelles ont permis de faire connaître le Roman de la Rose, manuscrit le plus recopié à l’époque, après la Divine Comédie de Dante.

 

 

page le nom de la rose

 

 

L’exposition, qui se tient à l’Arsenal, retrace en images ce poème. On peut s’en faire une idée grâce à la visite virtuelle proposée sur le site. Il ne me reste plus qu’à trouver une date pour voir de plus près ces 130 enluminures numérisées.

 

 

 

L’art d’aimer au Moyen Âge : Le Roman de la rose 

du 6 novembre 2012 au 17 février 2013

Bibliothèque de l'Arsenal

Entrée libre

du mardi au dimanche

12h-19h

1, rue Sully

75004 Paris

Téléphone : 01 53 79 39 39

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Sophie - dans Expos
commenter cet article

commentaires

Voltuan-Redde 23/12/2012 15:26


Merci beaucoup pour cette page et toutes les autres ainsi que pour la qualité de ce site ! En ce qui concerne l'Amour au Moyen Âge, la relation passionnelle entre Héloïse et Abélard est un
moment magique de cette époque ! Ces deux êtres charmants pratiquent un amour véritablement lucide et romantique dont feraient bien de s'inspirer les jeunes de 2012, souvent perdus à l'amour car
n'ayant comme exemples que le nombre important de divorces et celui des familles recomposées...L'Amour au Moyen äge, à tous points de vue, nous apprend beaucoup, tant sur l'Amour empreint de
respect à l'époque que sur nous-mêmes ce faisant. 

Anne-Sophie 07/12/2012 20:09


Bonsoir Alice, 


merci pour ton message. Quand j'étais au collège, je n'ai malheureusement pas étudié la littérature médiévale. Je l'ai découverte à la fac... Hélas. Je connaissais bien sûr Tristan et Iseult, le
roi Arthur. Mais je n'avais encore rien lu. Mais c'est un vrai plaisir, aujourd'hui, de voir l'intérêt des élèves pour cette époque. Cela restera mon meilleur souvenir du Bois l'abbé.

Malice 07/12/2012 19:42


C'est exact enfin en ce qui me concerne il y a bien longtemps en 5ème (le Moyen Age était au programme) et moi j'avais adoré étudier cette époque. Et merci pour ton billet car c'est certain une
époque passionnante de l'histoire aussi bien du côté des arts que de l'histoire. C'est bien qu'aujourd'hui encore cette époque séduise des adolescents ;-)