Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lalettrine.com

Anne-Sophie Demonchy
Des livres, des films, des expos et bien plus encore...

 

Mail : annesophiedemonchy [a] lalettrine.fr

Twitter : @asdemonchy

Mon CV : annesophiedemonchy.com

 

 

768 000  lecteurs et
plus de 230 livres chroniqués
depuis le 21 août 2006

follow-me-twitter.png

Recherche

Ma bibliothèque

Mes livres sur Babelio.com

Archives

Infos







logo-lettrine-negre-litteraire.jpg

 

 

classement-lettrine.jpg

 





1 novembre 2006 3 01 /11 /novembre /2006 13:52

           Régine Deforges et Madeleine Chapsal

    Comme tous les ans, les jurés des prix littéraires font parler d’eux et créent des polémiques pour que l’on s’intéresse un peu à eux et que l’on sache à quel point ils existent ! Lundi, ce sont les dames du Femina qui se sont crêpé le chignon ! Et pourquoi ? Madeleine Chapsal, qui ne comprend d’ailleurs pas pourquoi « ça [lui] est un peu tombé dessus » alors qu’elle « aimait beaucoup ce prix où [elle] était depuis vingt-cinq ans », a publié, en toute innocence, Journal d’hier et d’aujourd’hui (chez Fayard), le 11 octobre 2006, soit trois semaines avant la remise du prix Femina. Or, avec « pas mal d’humour », elle rapporte que six membres du jury « avaient décidé mordicus et avant même d’entrer en scène de voter pour Gallimard » en 2005. Les dames n’ont pas dû goûter cet humour et ont demandé, une fois le vote fait, la démission de Madeleine Chapsal. Ayant refusé, elle fut exclue  avant le traditionnel déjeuner d’après vote. « Par solidarité », son amie Régine Deforges a aussitôt démissionné. Selon elle, « l'exclusion de Madeleine Chapsal est injustifiée. Ces dames ont jugé diffamatoires des propos concernant les votes du Femina. J'ai lu le livre et il n'y a pas de quoi fouetter un chat. Si elles se sentent aussi visées, on peut se poser des questions ». Finalement, c’est Nancy Huston qui a reçu le prix Femina pour Lignes de faille et Nuala O’Faolain pour L’Histoire de Chicago May, toutes deux publiées chez deux éditeurs peu représentées dans les listes des prix littéraires.

            De plus, ce prix Femina, créé en 1904 par vingt collaboratrices du magazine La Vie heureuse, devenu aujourd’hui Femina, avait pour vocation au départ de récompenser les femmes écrivains. Or, les hommes ont largement été plus récompensés que les femmes au fil du temps et dès 1905, c’est un homme, Romain Rolland qui a reçu le prix pour Jean-Christophe.

            Voilà, beaucoup de bruit cette année au Femina récompensant deux femmes publiées chez deux éditeurs de qualité sous représentés dans les prix. C’est ce qu’il faut tirer de cette misérable dispute…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Sophie - dans Polémiques
commenter cet article

commentaires

So 03/11/2006 19:31

Ahahahahaha!!!
Du rififi chez les mamies : trop dur leur vie... Elles n'ont décidément pas d'autre soucis...

Anne-Sophie 05/11/2006 19:47

Faut croire!

Thom 02/11/2006 22:10

Rassure Célimène c'était une boutade, je n'ai jamais trouvé que Chapsal avait quoique ce soit à dire :-) Disons que les extraits du bouquin que j'ai pu lire m'ont fait sourire, et mine de rien, de sa part je n'en attendais pas temps...

Pitou 02/11/2006 19:21

Ridicule. Maître-mot de l'intrigue. Oh, ce que Molière ou Balzac (pour rester côté littérature) s'en seraient amusés à la plume !

Anne-Sophie 03/11/2006 01:57

Molière sans aucun doute...

CélimÚne 02/11/2006 19:10

Quelle histoire... toi tu trouves Thom que Chapsal à quelque chose à dire ?

Thom 02/11/2006 15:34

Pour une fois que Madeleine Chapsal publiait un livre réussi, c'est vrai que c'est pas de bol :-)