Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lalettrine.com

Anne-Sophie Demonchy
Des livres, des films, des expos et bien plus encore...

 

Mail : annesophiedemonchy [a] lalettrine.fr

Twitter : @asdemonchy

Mon CV : annesophiedemonchy.com

 

 

768 000  lecteurs et
plus de 230 livres chroniqués
depuis le 21 août 2006

follow-me-twitter.png

Recherche

Ma bibliothèque

Mes livres sur Babelio.com

Archives

Infos







logo-lettrine-negre-litteraire.jpg

 

 

classement-lettrine.jpg

 





13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 19:06

Avant de vous quitter le temps d’une semaine (eh oui, je prends quelques jours de vacances au soleil…), je voulais vous annoncer une bonne nouvelle : L’Agence littéraire ferme définitivement ses portes. Elle n’accepte plus de manuscrit et a désactivé son site.

 

Pour ceux qui ne connaissent pas encore l’Agence littéraire, il s’agit d’une entreprise en ligne qui promettait aux écrivains de les aider à trouver un éditeur, en échange de 900 € non remboursables. Il y a deux ans, j’avais enquêté sur cette fameuse agence, et dénoncé le fait que pour cette somme, l’Agence ne garantissait pas une publication mais ne remboursait pas la somme engagée non plus. Elle ne voulait citer aucun de ses auteurs déjà publiés ni des éditeurs avec qui elle est en contact, sous prétexte qu’elle ne souhaitait pas créer un climat de « concurrence »… 

 

Ce billet rendant compte de cette affaire n’a évidemment pas plu à l’Agence qui m’a menacée d’une « procédure pénale » et réussi à faire fermer mon blog…

 

Finalement, grâce à cette censure, le buzz s’est créé et j’ai pu diffuser plus largement cette information. Mieux, de nombreuses victimes de cette agence m’ont contactée pour me raconter leurs déboires. Elles ont toutes le même parcours et la même expérience. D’abord, elles ne connaissent nullement le milieu de l’édition, ne savent à qui s’adresser. Envoyer donc son manuscrit à une agence qui s’occupe de tout leur paraît plus facile. Ensuite, elles ont, pour la plupart, écrit une histoire personnelle, un récit familial. Elles ont donc un attachement tout particulier à leur texte, à la manière dont on pouvait le juger…

 

Ces auteurs ont cherché un agent littéraire, persuadés que ce serait l’unique moyen pour eux de trouver un éditeur, et payer 900 € pour voir le livre publier ne leur paraissait pas exorbitant, ignorant qu’un agent ne se paie que sur les droits d’auteur. Ils ont donc envoyé leur manuscrit à cette agence qui, bien sûr, n’avait pas intérêt à refuser… L’agence est constituée de deux hommes. C'est dans un café que l'un ou l'autre donnait rendez-vous à l’auteur et discutait du déroulement des opérations, promettant de donner des nouvelles toutes les trois semaines. Finalement, aux dires des victimes, soucieuses de voir un jour leur rêve se réaliser, elles ne reçurent jamais de coups de fil ou de courriers de la part de l’Agence., voire se voyaient rembarrer en cas d'appel... Certaines se sont rendu compte que l’agence ne possédait pas de bureau et qu'elles téléphonaient à une plateforme…

 

Très vite, les auteurs se sont organisés pour poursuivre l’Agence littéraire. Celle-ci n’étant pas solvable, les auteurs n’ont pu être remboursés. Mais bonne nouvelle, pour le moment, l’Agence littéraire n’existe plus.

 

Il faut se souvenir qu’en France, les agents littéraires ne demandent pas d’argent à leurs auteurs. Si vous tenez quand même à faire confiance à quelqu’un que vous payez, regardez son site, demandez  les noms des auteurs et des maisons d’édition avec qui elle travaille. Surtout, méfiez-vous de ces agents que vous payez et qui proposent, en dernier recours, une publication à compte d’auteur car non seulement, vous verserez une première somme à l’agent et une seconde pour votre publication !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Sophie - dans Agents littéraires
commenter cet article

commentaires

odile lamourère 22/01/2015 18:32


J'ai aussi été baladée par KJ..en 2007après lui avoir donné la moitié de ce qu'elle demandait, lui porposant le solde quand elle me trouverait éditeur, ce dont elle était persuédée !!!!!!Comment
se fait il que nous n'ayions pas pu porter plainte...et récupérer notre dû ?

lamourère 06/04/2013 15:29


Grand merci, je trouvais incroyable que cet " organisme " n'ait fait l'objet d'aucunes réclamations....Je vois que je ne suis pas la seule à m'être faite avoir. Personne trés habile car aucune
trace, ni facture....Et je suis auteur depuis longtemps...Heureusement mon manuscrit a été pris ensuite sans l'aide d'un coach....

Syriel Stevenson Taylor 01/09/2012 16:57


http://www.chateau-de-gudmont.com/?p=accueil voila le site du chateau. allez jetter un oeil juste par curiosité...

Syriel Stevenson Taylor 01/09/2012 16:38


par curiosité, j'ai fait une rapide recherche sur "google" en tapant le nom de Emmanuel Aved De Magnac et devinez sur quoi je
suis tombé? le premier site que j'ai visité c'est celui qui suit http://www.tourisme-joinville.fr/spip.php?article407 (j'ai manqué de tombé de ma chaise tellement ça m'a surpris) le fameux
Emmanuel Aved De Magnac serait l'heureux propriétaire d'un chateau à Gudmont. aprés, est-ce le même homme que s'est prétendu
Agent Littéraire? j'en sais rien. mais est-ce réllement une coincidence, que 2 personnes porte le même nom? j'en sais absolument rien! mais c'est exactement le même nom donc il y a de quoi se
poser de nombreuses questions. 

Anne-Sophie 25/08/2010 18:11



Bonjour Cyrille, 


dans un premier temps, je vous conseille de lire les différents articles que j'ai écrits sur le sujet http://www.lalettrine.com/categorie-10549736.html


Ensuite, il semblerait que pas mal de personnes se soient improvisées agents depuis quelque temps et j'aurais tendance à vous recommander d'être prudent. On ne s'improvise pas agent. Un bon agent
doit connaître les droits d'un auteur pour qu'il sache les défendre et surtout qu'il ait un vrai RESEAU, sinon, cela ne sert strictement à rien de confier à une tierce personne un manuscrit...
Vous pouvez aussi bien le faire vous-même. Un agent doit connaître le monde de l'édition et surtout ses principaux acteurs et, de près.


Je vous souhaite bon courage dans vos recherches !