Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lalettrine.com

Anne-Sophie Demonchy
Des livres, des films, des expos et bien plus encore...

 

Mail : annesophiedemonchy [a] lalettrine.fr

Twitter : @asdemonchy

Mon CV : annesophiedemonchy.com

 

 

768 000  lecteurs et
plus de 230 livres chroniqués
depuis le 21 août 2006

follow-me-twitter.png

Recherche

Ma bibliothèque

Mes livres sur Babelio.com

Archives

Infos







logo-lettrine-negre-litteraire.jpg

 

 

classement-lettrine.jpg

 





17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 11:48

J’allais vous écrire un billet mélancolique, auquel, d’ailleurs je ne croyais pas non plus, sur la mort de la lecture. De nombreux sites et blogs font référence depuis hier à une étude qui a été menée par l'institut d'études marketing GfK selon laquelle les Français passeraient 38 minutes par jour à «lire des livres». 88% d'entre eux affirment avoir acheté un livre au cours des douze derniers mois. Je me voyais déjà vous dire combien notre société se porte mal, et hurler avec les loups : on ne lit plus, on se gave de niaiseries à la télé et dans la presse, seul le people nous intéresse, etc, etc. Pour être franche, je n’y crois pas plus que cela. Oui, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous dans les colonnes de nos canards préférés pas plus que dans les émissions dites culturelles, mais, on ne souffre guère d’offres… Donc, voilà, j’allais faire un petit laïus sur notre paresse à lire des livres… 38 minutes, avouons-le, ce n’est pas beaucoup… La faute à qui ? Au Net, bien sûr !

 

Mais, grâce à Bibliobs, j’ai découvert un blog qui évoque la mort du livre, de façon positive : car s’il est inéluctable que nous lisons de moins en moins « des textes sur des arbres morts », nous avons adopté de nouvelles techniques de lecture… Alors oui, certains regretterons ce bon vieux papier, ces journaux que l’on feuillette le matin au café. Mais, avouez qu’il est pratique au saut du lit d’avoir en quelques clics toutes les infos de la journée, sur des sites plus divers les uns que les autres. Attention, ne croyez pas que je mette tout ce fatras dans le même sac, mais simplement, j’observe que, contrairement à ce que l’on entend ici et là, la lecture est facilitée par l’accès à Internet. Je lis davantage la presse depuis que j’ai le Net. Et elle est beaucoup plus diversifiée. Autrefois, je n’aurais pu chaque jour mettre jeter un coup d’œil à la fois dans Libé, Le Monde ou Le Figaro

 

Notre lecture n’est pas la même, c’est juste. Sur le Net, je picore, zappe et consomme… Certains regretteront ces nouvelles pratiques mais aujourd’hui, malgré toutes les intox que l’on peut lire dans les forums, blogs et autres, on peut s’informer et se documenter facilement.

Un bémol : les textes longs et la fiction… Je ne me résous pas à lire ces productions sur le Net qui pour moi demeure l’espace réservé à l’information et à la documentation… J’aime les beaux livres, le papier et je ne puis m’empêcher de griffonner mes livres, mettre des annotations, souligner ce qui m’intéresse. Je sais que c’est une habitude de lecture et certains précurseurs comme François Bon ont prouvé que cette lecture est possible voire confortable grâce à une mise en page aérée et une typo particulière. D’ailleurs, je ne serais pas opposée à lire certains romans « passables » sur le Net, livres qui une fois lus sont oubliés instantanément.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anne-Sophie - dans Polémiques
commenter cet article

commentaires

salamone 02/01/2009 11:45

L'oubli: Les livres, la (lecture) survivrons."Que 2009 vous comble de liesse." 

Christophe 28/12/2008 13:23

Pour ma part, je pense que le net est un outil formidable pour trier les oeuvres susceptibles de nous plaire. A partir de là, je suis confiant quant au rôle que joue ce média. Je n'ai jamais lu autant de livres méconnus depuis que je m'en sers à ce titre. De plus, si je suis sceptique quant à l'intérêt de lire un roman en intégralité sur le net(trop fatiguant, contraignant, pas assez charnel...), je suis emballé par les éditeurs qui proposent des extraits sur leur site.Quand à l'avenir de la lecture, je crains que l'on ne s'oriente vers un réduction de plus en plus saisissante des livres qui fonctionnent malgré la prolifération des titres. Pourquoi? Parce dans la société dans laquelle nous vivons, les gens estiment déjà ne pas avoir assez de temps pour lire, alors, imaginez qu'ils ont encore moins de temps pour sélectionner ce qu'ils vont lire. Du coup, il y a risque de succomber à la tentation du prêt à lire, facile à lire qu'on lui présente.Ce n'est qu'un avis...

pat 18/12/2008 10:18

d'accord avec toi sur le fait qu'on lira sur écran les "romans qui se lisent vite et s'oublient encore plus vite."je reste assez optimiste sur la lecture... Apres tout, quoi qu'on en dise, l'éducation ne cesse de croître dans le monde (sinon meme en france), je ne vois pas pourquoi ca ne susciterait pas des vocations de lecteurs...

Géraldine 18/12/2008 00:22

Honnêtement, je suis plus inquiète pour les chanteurs avec le téléchargement et les copies que pour les romanciers. Je ne pense pas que je serais intéressée d'acheté une copie illégale du dernier Goncourt ou encore moins de le télécharger sur internet. Comment aurais-je fait alors pour le faire dédicasser ??!!

Géraldine 18/12/2008 00:20

Certes, des cris d'alerte sont poussés... Mais ils l'étaient déjà il y a 20 ans quand au collège, mes profs disaient que la moyenne des Français lisaient 2 livres par an... J'étais super fière d'être au dessus de cette moyenne. Et quand je vois les tirages de certains livres, la peopolisation et le succès de certains auteurs, le succès des émissions littéraires, le fleurissement des blogs de lecture, je me dis que tout n'est pas perdu, loin de là. J'ai même l'impression que certains français ont un regain pour la lecture devant la déculturation que leur proposent TV et jeux vidéo. Mais peut-être suis je optimiste ?!!!